Les écrans connectés pour la publicité se démocratisent

Le moniteur ASAD 7 pouces permet d’afficher de la publicité à distance.

La baisse des prix et la possibilité de modifier le contenu avec un simple ordinateur n’importe où dans le monde ouvre l’affichage publicitaire à de nouveaux clients.

Auparavant, lorsque une chaîne souhaitait équiper ses magasins ou ses lobby d’hôtel de 1000 écrans pour diffuser ses vidéos promotionnelles ou des informations clients, elle devait souvent requérir une entreprise pour l’installation, la configuration, et l’utilisation du produit via un logiciel propriétaire. Cette fois, le système se simplifie avec des produits moins chers et plus simples.

C’est le cas du ASAD (Android System for Advertising Display) fabriqué par HK MARKET à Shenzhen en Chine du sud.

ASAD-10« L’ASAD est un PhotoFrame (cadre photo numérique) alimenté sur secteur que nous avons reconfiguré pour l’affichage publicitaire avec le système Android. Il est disponible en plusieurs tailles de 7 à 32 pouces et se destine aux comptoirs de lobby, aux points de vente ou aux agences de voyages. Nous ne fournissons pas de logiciel pour la création et la mise à jour mais nous pouvons l’installer à la demande du client sans frais supplémentaire. » explique Michelle Wong, business developer chez HK MARKET.

La diffusion et la mise à jour du contenu (textes, vidéos, photos) peut s’effectuer via une application gratuite comme SignagePlayer qui s’utilise sans connaissance informatique depuis l’interface en ligne DigitalSignage qui propose plusieurs offres.

L’utilisateur peut par exemple installer 1000 écrans dans plusieurs points de vente dans le monde, diffuser simultanément son contenu sur tous les écrans (ou une partie) et mettre à jour l’affichage avec un simple ordinateur connecté au web.

« L’intérêt du produit est sa simplicité. Google Android est très connu grâce aux smartphones et il est ouvert à de nombreuses applications. Notre prix unitaire démarre à 58 dollars pour un ASAD 7 pouces sur une commande de 100 pièces ce qui le rend accessible aux PME. L’ASAD se décline même en version tablette livrée avec un pied », conclut Michelle Wong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *